Du troquet d’antan au tiers-lieu d’aujourd’hui

IMG_20140415_184111Imaginez un lieu où le formica est encore présent. Un parfum d’ambiance qui s’approche de l’odeur de cuisine, de tabac et de chaleur humaine, avec un léger manque d’aération.

Un bar, 4 à 5 tables avec des chaises dépareillées. Au-dessus du zinc une déco entre foot, chasse et terroir.

Lorsque vous entrez dans ce genre de lieu, deux solutions s’offrent à vous : une table pour siroter un petit café tranquillement ou le bar pour le côté convivial. Un client entre et dit “bonjour les amis !” en faisant un tour d’horizon des personnes présentes. « Ça va chef ? » « Ouais je te sers comme d’hab ? » « Ouais » « On parle de quoi dans le journal aujourd’hui ? » « Hé tu as vu l’épicier a changé sa vitrine ! » « ouais bin c’est moi qui l’ai installée » « Tu veux pas faire celle de ma boutique ? » « Bin si tu veux bien faire le gâteau de mariage de ma fille ? » « …. »
Voilà le genre de conversations que l’on pouvait entendre.
Les tiers-lieux sont ils les nouveaux troquets, bistrots du coin de la rue ? Oui ! Des espaces de croisement et de diversité, le tout dans une ambiance agréable 😉 10 jours sur les routes !

Le 15 avril dernier, le Troqu-ET Numérique est parti à la rencontre de huit tiers lieux et de leur communauté. Le parcours a duré environ 10 jours, soit un peu moins de 2 jours par étape.

Objectifs de ce périple :

  1. Aller découvrir les lieux dont on entend parler mais que l’on ne voit qu’en photo ;
  2. Rencontrer des personnes ;
  3. Trouver de l’inspiration ;
  4. Réaliser de petits interviews sur la question de l’économie de proximité et la consommation collaborative.

Les TL se ressemblent tous mais ils sont tous différents !IMG_20140416_120610

Effectivement, tous les lieux visités se ressemblent, ou plus exactement ils ont un ADN en commun. Je le déclinerais en 4 mots : ouverture, diversité, confiance et communauté “place people process” 😉

Pour autant, nous ne sommes pas en présence d’espaces normalisés à grande échelle, c’est aussi ça qui fait la différence face aux loueurs de bureaux qui commencent à réutiliser le terme de tiers lieu. Les centres d’intérêt ne sont pas tous les mêmes, certains sont plus axés sur le monde économique, d’autres réfléchissent à de nouveaux modèles économiques, en passant des lieux hybrides ou présentant des modèles complètement alternatifs. Ils ont tous des actions à destination d’un public plus large (crèche, ruchequiditoui, repaircafé, …)

A Nancy, on m’a posé une question à laquelle je ne m’attendais pas: “Ton tiers lieu, tu le trouves comment ?” Pour répondre à cette question je vous invite à venir visiter le Troqu-ET Numérique 🙂

Globalement j’encourage tous les membres de la communauté des tiers lieux à prendre la route ! C’est vraiment une belle bouffée d’air lorsque l’on à la tête dans le guidon. J’ai aussi vu une grande fatigue des porteurs de projet, ce qui ne freine pas pour autant leur motivation. Malgré tout je suis très confiant pour l’avenir, les tiers-lieux sont de bon incubateurs d’innovation.

IMG_20140427_223255

Merci à toutes les personnes qui m’ont accueilli, hébergé, …

A suivre une série d’interviews des lieux visités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *